Skip to main content

La veille informationnelle: Pour commencer

Tutoriels

Recherche rapide

Pourquoi pratiquer une veille et comment s'organiser ?

Quelques définitions

« Processus de surveillance, paramétrable et automatisé, qui permet à ses utilisateurs d'être informés des publications les plus récentes quant à leurs domaines de recherche ou à leurs centres d'intérêt. »
Source : Grand dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française

« Processus continu et dynamique faisant l’objet d’une mise à disposition personnalisée et périodique de données ou d’informations, traitées selon une finalité propre au destinataire, faisant appel à une expertise en rapport avec le sujet ou la nature de l’information collectée. »
Source : Dictionnaire de l'information, sous la direction de Serge Cacaly, 2008

« Activité consistant, pour une entreprise ou un chercheur, à se tenir informé en permanence des informations les plus récentes dans un domaine donné. »
Source : Répertoire d'autorité RAMEAU

La veille informationnelle sera par destination veille scientifique, technologique, économique, commerciale, concurrentielle, juridique ou réglementaire.

Avantages et limites

La veille informationnelle, notamment par fils RSS et alertes, permet  

  • d'automatiser des recherches d'informations sur un ou plusieurs outils
  • de suivre les nouvelles parutions dans un domaine spécifique
  • de recevoir les sommaires des derniers numéros de revues sélectionnées
  • de se tenir à jour sur des sujets techniques évoluant rapidement
  • au final de gagner en temps et en efficacité

Attention toutefois à ne pas vous noyer dans le trop plein d'information : méfiez-vous de l'infobésité !

Infobésité (surinformation) : « État résultant d'une information jugée trop abondante par rapport aux besoins ou aux capacités d'assimilation des utilisateurs ».
Source : Grand dictionnaire terminologique, Office québecois de la langue française

 

 

Une question ?

Yves Goubatian
Contact:
01 58 07 68 21
Réseaux sociaux:Twitter Page